Communiqué du ministère des Affaires étrangères et européennes [cs]

Fin de la Présidence suédoise du Conseil de l’Union européenne et ouverture de la Présidence espagnole.

Communiqué du Ministère des Affaires étrangères et de l’Union européenne

(Paris, 1er janvier 2010)

Au moment où le semestre s’achève, la France tient à féliciter la Présidence suédoise du Conseil de l’Union européenne. Elle a réalisé, avec talent et efficacité, les grands objectifs qu’elle s’était assignés.

La Présidence suédoise a œuvré avec succès à l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, ouvrant ainsi le 1er décembre dernier une page nouvelle de l’histoire institutionnelle de l’Europe.

Grâce notamment à l’implication soutenue du ministre suédois des Affaires étrangères Carl Bildt, elle a maintenu le rythme des négociations d’adhésion avec plusieurs Etats candidats et poursuivi le processus de stabilisation et d’association avec les Balkans. Sur les grandes crises internationales, l’Union européenne a conforté son implication, qu’il s’agisse du processus de stabilisation en Afghanistan, du dossier nucléaire iranien ou du processus de paix au Proche-Orient. La présidence a fait preuve de réactivité en sanctionnant la junte guinéenne après le massacre de Conakry. Elle a permis à l’Union européenne de rester à la pointe de la lutte contre la piraterie avec Atalante et de poursuivre ses efforts pour stabiliser la Somalie avec la préparation d’une opération de formation en matière de sécurité.

Sous son impulsion, l’Union européenne a approuvé des mesures importantes pour répondre aux effets de la crise économique et financière, défendu une position ambitieuse sur la lutte contre le changement climatique, adopté le programme pluriannuel de Stockholm pour renforcer l’espace de liberté, de sécurité et de justice, et adopté une stratégie pour la mer Baltique qui constitue une approche innovante pour la coopération régionale.

Dans quelques heures, l’Espagne succèdera à la Suède à la présidence du Conseil de l’Union. La prochaine Présidence s’est fixé des priorités ambitieuses, qui placent le citoyen au cœur du développement européen et visent au renforcement de la cohésion et de la compétitivité du modèle européen.

Son rôle sera déterminant pour donner leur plein effet aux dispositions et aux potentialités du nouveau traité, en coopération notamment avec M. Van Rompuy le Président du Conseil européen et Mme Catherine Ashton, haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. L’établissement du nouveau service européen d’action extérieure sera en particulier une échéance majeure.

La Présidence espagnole sera marquée également par plusieurs grands rendez-vous internationaux : outre les rencontres avec nos grands partenaires, un second sommet de l’Union pour la Méditerranée est envisagé ainsi qu’une rencontre multilatérale avec les pays d’Amérique latine et des Caraïbes.

La France présente à l’Espagne ses vœux de succès et l’assure de son plein soutien./.

PNG - 13 ko

Dernière modification : 27/09/2013

Haut de page