Condamnation de Mme Timochenko [cs]

Déclaration d’Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères et européennes.

Point de presse du 11 octobre 2011.

J’ai appris avec une vive préoccupation la condamnation à sept ans de prison, trois ans d’inéligibilité et près de 200 millions de dollars d’amende de l’ancien Premier ministre Ioulia Timochenko.

C’est une condamnation qui intervient au terme d’une procédure et dans des conditions non-conformes aux engagements internationaux de l’Ukraine et qui confirme le caractère inéquitable et politique du procès.

Je demande au gouvernement ukrainien de revenir au plein respect du droit, de la justice et de ses engagements devant le Conseil de l’Europe, dont elle préside actuellement le comité des ministres.

La France tient le respect de l’État de droit, et tout particulièrement le principe de l’indépendance de la justice en Ukraine, comme un critère essentiel dans la relation de ce pays avec l’Union européenne, notamment en vue de la conclusion d’un accord d’association.

Dernière modification : 26/09/2013

Haut de page