Des pilotes tchèques figurent parmi les "As" de la chasse française [cs]

Entre le début de la guerre avec l’Allemagne nazie le 1er septembre 1939 et le 24 juin 1940, date de la signature de l’armistice, de nombreux pilotes tchécoslovaques ont combattu dans l’armée de l’air française.

Deux d’entre eux se sont illustrés au sein de la 1ère escadrille du Groupe de chasse 1/5, héritière de la fameuse escadrille des Cigognes de Guynemer. Il s’agit du capitaine Alois Vašátko et du lieutenant František Peřina, titulaires respectivement de 12 et 11 victoires, la plupart obtenues lors des combats de mai 1940 visant à repousser l’attaque de la Luftwaffe allemande.

En moins de deux mois, Vašátko, Peřina et les autres pilotes tchécoslovaques ont abattu 158 appareils allemands, inscrivant ainsi l’une des plus belles pages de gloire de l’aviation tchécoslovaque. Leurs victoires, ainsi que celles de leurs frères d’armes français, ont ainsi coûté plus de 1000 appareils à l’aviation allemande, privant celle-ci d’une précieuse ressource au moment où la Campagne d’Angleterre succède à la Campagne de France.

Après la chute de la France, la plupart de ces pilotes se retrouveront au sein de la Royal Air Force pour continuer la lutte jusqu’à la libération de l’Europe. Mais pour 28 de leurs camarades, le chemin s’est arrêté au dessus de la France en 1940. Leur souvenir est perpétué chaque année lors des commémorations du 8 mai 1945, notamment à Neuville Saint Vaast et au cimetière de la Targette où nombre d’entre eux sont enterrés.

En savoir plus

Dernière modification : 16/08/2016

Haut de page