Discours à l’occasion du défilé de mode des élèves français et tchèques [cs]

Discours de M. l’Ambassadeur à l’occasion du défilé de mode "Icônes du temps"

Le 5 juin 2013 au Palais Buquoy

Madame la conseillère régionale en charge de l’éducation,
Madame la sous-directrice de l’enseignement professionnel,
Mesdames et Messieurs les Proviseurs,
Mesdames et Messieurs les Chefs d’entreprises,
Mesdames et Messieurs les Professeurs,
Chers élèves,

C’est toujours, pour mes collaborateurs et pour moi, un réel plaisir d’accueillir des élèves, des formateurs, des responsables éducatifs et des élus locaux, des chefs d’entreprise au palais Buquoy qui abrite notre ambassade depuis bientôt neuf décennies. Aujourd’hui, le plaisir est particulier parce que la manifestation qui nous réunit, nous qui venons d’horizons professionnels très différents, concerne des jeunes gens - français et tchèques - investis dans une formation d’excellence : celle des métiers de la mode.

Mesdames les représentantes du ministère de l’Education nationale, j’attache, une grande importance à ce que mes services soutiennent la coopération éducative. J’ai souhaité également que dans ce domaine si essentiel pour notre travail bilatéral, l’enseignement professionnel ne soit pas absent. Dans ce domaine, j’ai le sentiment que nous ne faisons pas assez. C’est la raison pour laquelle, lorsque mes collaborateurs du service culturel et ceux d’Ubifrance, m’ont parlé de cette initiative de valoriser une initiative des lycées de la mode de Prague et celui des Coteaux de Cannes pour le défilé auquel nous allons assister, j’ai non seulement accepté mais j’ai voulu conférer à cet événement une signification particulière : redire aux responsables éducatifs français et tchèques en charge de l’enseignement professionnel qu’ils ont toute leur place dans notre coopération.

J’étais il y a moins d’une heure au Lycée Neruda où j’ai remis les certifications françaises aux bacheliers issus des sections bilingues. Nous allons assister dans très peu de temps à un défilé de mode où les travaux d’élèves français et tchèques - encadrés par leurs enseignants – sont la préfiguration d’un secteur d’activités, la mode, où nos deux pays ont beaucoup à faire. A nos yeux, les deux intiatives vont dans le même sens.

Car ce sont vos établissements, Mmes les proviseures, qui forment les professionnels de demain. Si la mode et l’industrie du luxe sont assurément des secteurs où nos deux pays ont un savoir faire reconnu, il convient de faire évoluer sans cesse ces compétences techniques pédagogiques et artistiques, pour les maintenir à un haut niveau et offrir des débouchés professionnels à vos élèves, à nos jeunes. Or, c’est bien grâce à des projets d’échanges comme ceux auxquels vous participez aujourd’hui que vous préparez vos élèves à la confrontation avec les exigences d’un monde professionnel qui par définition dépasse désormais les frontières nationales. La tradition de l’excellence doit impérativement s’inscrire dans des mobilités enseignantes ou lycéennes où chacun comprend, apprend, ce que fait l’autre.

Je sais, Madame la proviseure, que vous vous êtes rendue à Cannes en avril dernier pour assister à une manifestation semblable à celle-ci et que vous avez, avec M. Bijaoui le proviseur du lycée Les Coteaux de Cannes, prévu des projets ambitieux., notamment celui de placer des jeunes de vos lycées en stage dans des entreprises à Prague, à Cannes et sur la Côte d’Azur, de façon à multiplier leurs expériences professionnelles internationales. Je me félicite par ailleurs que mes collaborateurs d’Ubifrance vous accompagnent dans cette action et envisagent de préparer - avec vous - un projet d’envergure en juin 2014 avec la venue d’entreprises françaises du secteur. Les savoir-faire de nos deux pays seront à l’honneur.

A une époque où l’emploi des jeunes est une préoccupation majeure de la France et de beaucoup d’Etats-membres dans l’union européenne, je souhaite également m’adresser à vous, chers étudiants. L’ouverture européenne et internationale à laquelle vous préparent les équipes éducatives de vos deux établissements est un atout majeur pour une insertion réussie dans le marché du travail. Dans le domaine de la mode, plus encore que dans tout autre secteur.

Une formation professionnelle adaptée, consciente des enjeux que constitue l’apport de l’international doit contribuer à accroitre vos capacités professionnelles et à ce titre, contribuer à améliorer vos capacités à trouver un emploi. Une priorité pour les économies de nos deux pays ! Lors d’une visite récente à Prague, la représentante du Comité Colbert, qui regroupe toutes les entreprises françaises des métiers du luxe nous confiait que ces entreprises ont des difficultés à trouver des artisans hautement qualifiés. Les débouchés professionnels sont donc bien réels dans vos secteurs ce qui est prometteur pour vous qui vous formez précisément dans ce domaine.

Dans la filière de la mode et du luxe, la demande est internationale. Préparez-vous à être mobiles, ouverts. Soyez prêts à exercer votre savoir dans nos deux pays et bien au-delà.

Je tiens à souligner que la décoration florale est le fruit du travail du lycée horticole de Litomysl qui entretient lui aussi un partenariat avec le lycée agricole et forestier de Beaune-la-Rolande (Loiret). La réception a été préparée et le service sera assuré par les élèves du lycée hôtelier de Prague-Cakovice (Tchakovitsé). C’est donc une véritable entreprise, composée d’élèves issus de différentes filières d’excellence qui a permis d’aboutir à cette manifestation. Je leur exprime ma reconnaissance.

Enfin, je me félicite que les professionnels de la mode, chefs d’entreprises, créateurs, journalistes soient venus aussi nombreux à cette manifestation. Vous apprécierez, j´en suis sûr, les réalisations des élèves que nous allons voir maintenant.

Pour terminer, je voudrais vous faire part d’une conviction profonde. L’Union européenne traverse une crise profonde. Beaucoup d’efforts sont faits dans le bon sens pour retrouver de la croissance et des emplois, et aussi de l’espérance. Cela suppose que la question de l’emploi des jeunes soit au premier rang des priorités. La France a décidé d’engager une initiative dans ce but avec l’Allemagne lors du prochain Conseil européen. Nous voulons vous redonner une espérance dans l’Europe. Vous êtes son avenir, notre avenir.

Dernière modification : 12/06/2013

Haut de page