Discours de l’Ambassadeur à l’occasion de la Fête Nationale du 14 juillet 2016 [cs]

Monsieur le Président du Sénat,
Mesdames et messieurs les ministres,
Chers collègues du Corps diplomatique
Mesdames et messieurs,
Chers compatriotes,

Permettez-moi par ce temps particulièrement beau de vous souhaiter chaleureusement la bienvenue à l’ambassade de France en cette journée si particulière. Le 14 juillet est la fête nationale des Français ; c’est aussi une date qui symbolise des valeurs universelles et des idéaux humanistes. Ces valeurs et ces idéaux sont ceux de la démocratie. Ils guident notre engagement commun en Europe et dans le monde. Ils sont au cœur de la relation franco-tchèque.

Monsieur le Président, au nom de mes compatriotes, Je tiens à vous exprimer ainsi qu’à toutes les autorités qui se trouvent ici, notre vive reconnaissance pour votre présence aujourd’hui parmi nous. C’est pour nous un témoignage de la relation étroite entre votre pays et la France. C’est aussi un geste qui traduit la qualité du dialogue établi entre les autorités tchèques et françaises. Plus que jamais en effet, nos échanges doivent contribuer à la réponse solidaire des européens face aux défis que doit relever notre continent.

Les échanges bilatéraux entre les deux gouvernements se poursuivent activement cette année. Au mois de mars, le Premier Ministre Bohuslav Sobotka a été reçu en visite officielle en France ; les ministres des Affaires étrangères, se sont rencontrés à Paris en mai puis, récemment à Prague, dans le cadre d’une réunion avec les membres du groupe de Visegrad. Enfin, le Président François Hollande se rendra à Prague dans quelques jours en visite de travail.

Je tiens également, Monsieur le Président, à vous dire qu’à la suite des attentats terroristes qui ont affecté la France au mois de novembre dernier, nous avons été très sensibles aux manifestations de solidarité et de soutien qui se sont exprimées dans votre pays, venant des plus hautes autorités comme des citoyens tchèques. Je connais et salue, Monsieur le président, l’engagement de la République tchèque dans la lutte contre le terrorisme. La France, par son action dans le monde, poursuit avec détermination le même objectif et souhaite œuvrer à la stabilité et à la paix. C’est notamment ce que font côte à côte, au Mali, les troupes de nos deux pays.

Depuis toujours, la relation entre la République tchèque et la France existe par les femmes et les hommes qui l’incarnent. C’est pourquoi je tiens à saluer mes compatriotes présents aujourd’hui et qui font vivre au quotidien notre relation bilatérale dans leur activité professionnelle comme dans leur vie personnelle. J’adresse également un salut particulier aux représentants des entreprises françaises.
Elles sont près de 500 à investir dans ce pays, contribuant à la création de près 100 000 emplois et parfaitement intégrées dans la vie économique et sociale tchèque. Elles savent que cette ambassade appuie par ses actions leur développement dans ce pays.

Dans le domaine économique, la République tchèque connaît une période de croissance dynamique qui s’appuie notamment sur les forces de son industrie. Elle cherche activement à développer l’investissement étranger et, dans cet objectif, poursuit dans le monde une diplomatie économique active.
C’est pourquoi je suis particulièrement heureux de rappeler qu’en 2015, la France a été, selon les chiffres publiés par la Banque centrale tchèque, le 2ème investisseur étranger en République tchèque. Elle a été aussi son 5ème partenaire commercial.

Je remercie toutes les entreprises qui apportent leur soutien aux projets mis en œuvre par cette ambassade dans les domaines économiques mais aussi éducatifs, scientifiques et culturels, -je pense notamment à la troisième édition de la Semaine française cette année- et celles aussi qui ont contribué à la réussite et à la convivialité de cette journée.

Monsieur le Président, pendant près de trois années, je me suis attaché de tout coeur, avec mes collègues de l’ambassade, à contribuer au développement dans tous les domaines des relations entre la République tchèque et la France. Ma mission devrait arriver à son terme dans quelques semaines et je tiens à dire que je suis pleinement conscient du privilège qui est le mien d’avoir à deux reprises, à 20 années d’intervalle, vécu et servi dans ce pays pour qui la France est un partenaire, un allié et, avant tout, un ami.

Vive la République tchèque, Vive la France et vive l’amitié franco-tchèque !

Dernière modification : 20/07/2016

Haut de page