Forum de Chaillot : Avenir de la culture, Avenir de l’Europe [cs]

Les 4 et 5 avril 2014, un grand débat sur l’avenir de la culture en Europe aura lieu au Palais de Chaillot à Paris.

Présentation du Forum

Il est temps de relancer le débat en Europe entre les forces vives de la culture et les responsables politiques

L’année 2014 est une année charnière en Europe, le début d’un nouveau cycle politique marqué par le renouvellement des membres du Parlement européen et la nomination d’une nouvelle Commission. Alors que la diversité culturelle s’est trouvée au cœur des discussions européennes au cours des derniers mois, nous souhaitons ouvrir un débat sur l’avenir de la culture en Europe.

Démocratisation culturelle, rôle économique de la culture, circulation des œuvres et des artistes, politique numérique et droit d’auteur : ces enjeux doivent être au cœur d’une nouvelle approche stratégique pour la culture en Europe.

Artistes de tous horizons, intellectuels, entrepreneurs et médias, élus et acteurs locaux, jeunes et étudiants, tous se réuniront au Palais de Chaillot pour une journée et demie de débats publics. Les ministres de la culture européens, les parlementaires et la commission européenne se réuniront à cette occasion. Il s’agit de mobiliser largement tous ceux que concerne ce chantier, entendre ce qu’ils attendent de l’Europe, et commencer le travail collectif.

Notre objectif est simple : donner à la culture toute la place qui doit lui revenir en Europe

La culture apporte une contribution décisive à la cohésion de nos sociétés et au rayonnement de l’Europe dans le monde. Avec 6,7 millions d’emplois et une contribution à 3,3% du PIB européen, le secteur culturel occupe une place économique considérable. Ses champions industriels de taille mondiale, ses myriades de PME et ses créateurs individuels sont partout reconnus. Elle représente une carte maîtresse pour l’Europe dans une économie mondialisée fondée sur l’innovation et le développement de la connaissance. Elle incarne l’innovation entrepreneuriale dans sa forme la plus courageuse et la plus gratifiante : celle du risque de la création. Elle est également un facteur d’attractivité puissant, grâce à la richesse de nos patrimoines et des manifestations culturelles.

A l’échelle européenne, cet enjeu crucial du développement de la culture et de la créativité commence à être bien mesuré. L’Union européenne a défendu le droit des peuples à protéger et promouvoir la diversité culturelle en ratifiant la Convention de l’UNESCO de 2005 sur la diversité des expressions culturelles. La politique de l’Union dans ce domaine a été marquée par d’importantes réalisations : le programme Europe créative, la bibliothèque numérique Europeana, les Capitales européennes de la culture, l’adoption d’une politique en faveur de la création audiovisuelle dans les années 1980 et la défense de l’exception culturelle dans le cadre des négociations commerciales. Ce sont autant d’acquis sur lesquels la culture peut encore s’appuyer en Europe.

Pourtant, les politiques européennes ne prennent pas assez en compte les enjeux culturels. Libéralisation commerciale, construction du marché intérieur, encadrement des aides d’État, fiscalité, stratégie numérique : toutes les grandes politiques européennes impactent directement le secteur culturel. Mais c’est souvent pour le soumettre à d’autres objectifs, aussi légitimes soient-ils, et sans en faire un enjeu propre. L’Union ne s’est pas encore donné comme grand projet la consolidation et la promotion de sa culture, de son patrimoine et de ses créateurs.

Nous devons promouvoir ensemble une véritable stratégie européenne pour la culture

Pour répondre à ce défi, il s’agit aujourd’hui de réfléchir à un agenda global. Des débats majeurs sont à venir : adaptation à l’environnement numérique ; respect de la diversité culturelle dans les accords commerciaux ; avenir du droit d’auteur ; pérennité du financement de la création. Alors que l’Europe s’est dotée depuis 2010 d’une stratégie numérique, il y a donc urgence à promouvoir une stratégie culturelle pour l’Union.

Cette stratégie doit permettre de valoriser la diversité des cultures en Europe, en confiant aux Etats membres tout le rôle qui leur revient. L’Europe des artistes existe déjà et se développe à mesure que se tissent les liens, dans toutes les langues de l’Europe, entre nos pays et nos créateurs. Pour permettre à la culture de jouer pleinement son rôle en matière économique et sociale, nous avons besoin de politiques ambitieuses menées aux niveaux local, national et européen. Pour que ces politiques soient rendues possibles par l’Union européenne, une stratégie partagée qui reconnaisse leur importance et leur légitimité est aujourd’hui nécessaire.

Une telle stratégie s’impose aussi pour pleinement relever le défi du numérique et des changements qu’il entraîne dans notre rapport à la culture. Ces évolutions concernent aussi bien les pratiques de création et d’accès à la culture, la prescription et la diffusion des biens culturels que les modèles d’affaires : à nous tous d’en tirer les conséquences en termes de politiques publiques, afin de se doter d’instruments adaptés et effectifs au service de la créativité, de la diversité et du rayonnement des cultures européennes dans l’environnement numérique mondialisé.

Programme du Forum

Programme détaillé en PDF

Participeront notamment :

Carlo d’Asaro Biondo (Google), Michel Barnier (Commission Européenne), Pablo Berger (réalisateur – Espagne), Julie Bertuccelli (réalisatrice - France), Irina Bokova (Directrice générale de l’UNESCO), Peter Brook (metteur en scène - France), Jean-Claude Carrière (écrivain - France), Juan Luis Cebrián (Prisa – Espagne), Teresa Cremisi (directrice générale Madrigall – France), Robert Darnton (Harvard - Etats-Unis), Axel Dauchez (PDG de Deezer - France), Chris Dodd (Président MPAA - Etats-Unis), Xavier Greffe (économiste - France), Guillaume de Fondaumière (directeur Quantic Dream - France), Jean-Michel Jarre (président CISAC - France), Nina Hoss (actice – Allemagne), Yorgos Loukos (Festival d’Athènes – Grèce), Bernard Lahire (ENS Lyon – France), Margaret Menegoz (Les Films du Losange – France), Arnaud Nourry (PDG Hachette Livre et Lagardère Publishing - France), Robyn Orlin (chorégraphe – Afrique du Sud), Thomas Ostermeier (metteur en scène – Allemagne), Benoît Peeters (écrivain et scénariste – France), Michelangelo Pistoletto (plasticien – Italie), Saskia Sassen (Columbia University - Etats-Unis), Jordi Savall (musicien et chef d’orchestre – Espagne), Nasrine Seraji (architecte - Grande-Bretagne), Martin Schulz (Président du Parlement Européen), Zeev Sternhell (Historien politiste – Israel), Fruzsina Szep (directrice du festival Sziget – Hongrie), Kjetil Thorsen (architecte - Norvège), Marion Vargaftig (directrice de l’association Manifesta– Grande-Bretagne), Androulla Vassiliou (Commission Européenne), Mike Weatherley (Conseiller pour la propriété intellectuelle auprès du Premier ministre britannique) ...

Site internet

Lien : Forum de Chaillot "Avenir de la Culture, Avenir de l’Europe"

Dernière modification : 24/03/2014

Haut de page