Introduction du débat pour la Journée de la femme (7 mars 2014) [cs]

Propos introductifs de M. l’ambassadeur à la conférence organisée pour la Journée internationale de la femme le 7 mars 2014 au Palais Buquoy.

Mesdames,

Madame la Première Vice-présidente de la Chambre des députés,

Je suis ravi de vous accueillir à l’Ambassade de France à Prague en présence de la Première Vice-présidente de la Chambre des députés, Mme Jaroslava Jermanová.

Nous nous rencontrons en cette veille de la Journée des droits des Femmes et je voudrais remercier Czech Womens’ Lobby, à travers sa présidente Jana Smiggels Kavková, pour cette belle initiative à laquelle nous exprimons notre plein soutien.

Je me réjouis de cette coopération sur des sujets qui tiennent à cœur à la France ainsi qu’à moi personnellement.

La défense des droits des femmes, la promotion de l’égalité femmes-hommes dans tous les domaines et la lutte contre les violences fondées sur le genre constituent l’une des priorités majeures de l’action de la France en matière de promotion et de protection des droits de l’Homme.

La promotion des droits des femmes figure en particulier tout en haut de l’agenda que nous souhaitons promouvoir cette année et l’année prochaine lors de notre mandat biennal au sein du Conseil des droits de l’Homme. La France y siègera aux côtés de la République tchèque cette année et je souhaite vivement, Madame la première vice-présidente, que nous puissions approfondir à cette occasion notre coopération sur cette thématique.

J’ajoute que la France accueillera en juin prochain le Sommet mondial des femmes : j’espère que la République tchèque y sera représentée, au niveau institutionnel bien sûr, mais aussi au niveau de la société civile et des associations comme les vôtres sans lesquelles aucune avancée n’est possible.

Je sais que certains mettent en doute la Journée mondiale des femmes car ils estiment que les droits des femmes doivent être traités systématiquement, et non uniquement le 8 mars. Je crois au contraire profondément que cette journée est utile. Elle nous permet d’attirer l’attention sur la situation des femmes dans le monde, sur leurs ambitions, sur les luttes menées et les réalisations, et de préparer l’avenir pour les futures générations de femmes. C’est aussi l’occasion d’échanger nos bonnes pratiques et de s’inspirer des autres. C’est tout le bénéfice que j’entends tirer d’un événement comme celui d’aujourd’hui.

Je vous remercie de votre présence et vous souhaite un échange fructueux.

Jean-Pierre Asvazadourian

Dernière modification : 12/06/2015

Haut de page