La France, à la troisième place du classement mondial en matière d’ouverture des données publiques [cs]

L’Association Open Knowledge publie chaque année un classement des pays en fonction de leur niveau de transparence dans la publication des données publiques (Open Data). Avec un taux d’ouverture de 80%, la France se hisse au troisième rang du classement 2014 qui vient d’être rendu public le 9 décembre. C’est un résultat en progression de 12 points par rapport à 2013. Le classement est établi à partir de l’étude de la disponibilité et de l’accessibilité de l’information dans les dix domaines suivants :

  • Données relatives aux résultats d’élections
  • Détail du projet de loi de finances
  • Détail des dépenses effectives de l’Etat
  • Emissions de pollution
  • Carte du territoire national
  • Statistiques nationales
  • Adresses et codes postaux
  • Horaires des transports en commun
  • Registre du commerce
  • Textes de loi

La forte progression française dans ce domaine traduit l’engagement constant du gouvernement en matière d’ouverture des données publiques. Au cours de l’année écoulée, plusieurs données d’importance ont été ouvertes, telles que les bases de données juridiques de la direction de l’information légale et administrative, certaines données géographiques de l’institut géographique national, l’ensemble des résultats électoraux par le ministère de l’Intérieur, ainsi que la base officielle des codes postaux par la Poste.

Ce mouvement d’ouverture devrait s’accentuer avec la transposition, d’ici à juin 2015, de la directive européenne sur les informations du secteur public, qui sera également l’occasion d’adapter le dispositif juridique et règlementaire français d’encadrement de l’ouverture des données publiques.

En France, les actions en faveur de la transparence des données publiques sont confiées à la mission Etalab, qui fait partie du secrétariat général pour la modernisation de l’action publique. Etalab a pour mission de coordonner l’action des services de l’Etat en matière d’ouverture des données. Elle contribue ainsi à rendre des comptes aux citoyens sur le fonctionnement de l’Etat et de ses administrations en permettant une plus grande transparence de leur fonctionnement. Etalab, depuis sa création, a mis en ligne le portail national data.gouv.fr qui permet l’accès à plus de 13.000 informations publiques gratuites et réutilisables.

Dernière modification : 16/08/2016

Haut de page