La belle histoire d’une élève tchèque au lycée Les Coteaux de Cannes [cs]

Au travers du programme "Un an en France", l’Institut français de Prague propose à des élèves tchèques de passer une année scolaire complète dans un lycée en France. Durant toute l’année scolaire 2014/2015, Aneta est scolarisée au lycée professionnel Les Coteaux de Cannes et suit les mêmes enseignements que ses camarades français. Elle est extrêmement satisfaite de son expérience... et le lycée cannois aussi.

Aneta Gretzova avait deux rêves, apprendre la langue française et savoir faire de la couture. Il y a cinq ans, elle a commencé à pratiquer le français au lycée bilingue Jan Neruda de Prague puis elle a intégré pendant une année le lycée professionnel de la mode VOŠON-SPŠO, toujours dans la capitale tchèque. Grâce au programme "Un an en France" et au partenariat existant depuis 2013 entre le lycée VOŠON-SPŠO et le lycée Les Coteaux, elle a pu intégrer l’établissement cannois pour l’année scolaire 2014/2015 en CAP métiers de la mode, couture flou. Il est assez rare qu’un lycée professionnel soit impliqué dans ce dispositif, mais le lycée des métiers de la mode et des spectacles Les Coteaux propose des formations vraiment pointues.

> Le lycée Les Coteaux, la faculté des métiers de Cannes et deux lycées praguois entament un partenariat en janvier 2013

Poursuivre cette belle aventure jusqu’au bout

Pour Aneta, « Depuis mon arrivée au sein de cet établissement, chaque jour est pour moi synonyme d’un véritable épanouissement de mes rêves de couture ». Avec sa professeure d’habillement spécialiste de la haute couture, Martine Clerc, elle a appris des techniques de couture et de haute-couture, qui se sont exprimées au travers des projets allant de la création d’une robe en chocolat à la réalisation d’une robe folklorique. Elle a même pu effectuer un stage à Paris au sein de la maison Jean Paul Gaultier. Pour Aneta, « Durant ce stage, j’ai baigné dans un univers où évoluent les plus belles mains de la couture, un microcosme bienveillant. Je me sentais comme faisant partie de cette famille. Jamais je n’aurais pu imaginer pouvoir un jour faire partie de ce monde, participer à la création des pièces, assister aux défilés et côtoyer des tissus d’exception. Lorsque je suis retournée à Cannes, j’ai repris le travail avec Mme Clerc avec qui j’ai confectionné la robe pour le concours MAF (Un des Meilleurs Apprentis de France). »

Aneta pense à l’avenir, elle souhaite bénéficier d’autres stages dans des maisons de haute-couture en France et créer ses propres idées-robes. « J’ai une certitude, je vis pour la couture et souhaite poursuivre cette belle aventure jusqu’au bout ».

Une belle expérience partagée

La France est devenue sa deuxième maison. Elle veut remercier « la France qui m’a accueilli et toutes les personnes qui se sont engagées pour me permettre d’être présente en France pendant une année » : l’Institut français de Prague, notamment Jiri Votava, chargé de mission et Gérard Enjorlas, attaché de coopération, Georges Bijaoui et Gilbert Vera, proviseur et chef de travaux du lycée Les Coteaux. Elle remercie également la proviseure du lycée VOŠON-SPŠO Marta Chvojková, qui l’a autorisé à partir en France et surtout qui lui permet de continuer à passer ses examens pour poursuivre l’année prochaine à Prague en classe supérieure.

Elle tient à remercier Mme Clerc « qui m’a transmis son savoir-faire pendant les cours », Françoise Bavant, sa tutrice première d’atelier chez Jean Paul Gaultier, Mme Souchon qui « m’a accueilli pendant les week-ends, préparé des magnifiques randonnées et repas délicieux », sans oublier ses camarades de classes Fanny, Tracy et Sasha, ses amis à l’internat, Clara, Mathieu et sa colocataire Maëva et enfin et surtout et ses parents, qui ont beaucoup fait pour elle.

Inversement, les équipes du lycée Les Côteaux sont extrêmement satisfaites d’accueillir Aneta cette année et en retirent chaque jour de multiples bénéfices.

Le programme "Un an en France"

L’Institut français de Prague propose aux lycéens tchèques de passer une année scolaire complète dans un lycée en France. Les élèves suivent les mêmes enseignements que leurs camarades français. Pendant la semaine, ils sont hébergés à l’internat du lycée et sont pris en charge par les familles d’accueil françaises en fin de semaine. En fonction de leur scolarité précédente en République tchèque et de leur niveau en français, les élèves tchèques intègrent soit la classe de Seconde soit la classe de Première (série ES, L ou S). Les élèves inscrits en Première peuvent s’ils le souhaitent passer les épreuves anticipées du baccalauréat français.

Dernière modification : 08/04/2015

Haut de page