La répression en Syrie fermement condamnée par la France [cs]

Par l’intermédiaire de son ministre des Affaires étrangères et européennes, Alain Juppé, la France a fait part de sa très vive préoccupation quant aux actes à nouveau perpétrés par les autorités syriennes le 31 juillet 2011 à Hama, à Deir Ez Zoor et à Abou Kamal.

Après les évènements du 31 juillet, le Conseil de sécurité des Nations unies s’est réuni le lundi 1er août dans le but de se pencher à nouveau sur la crise en Syrie.

A cette occasion, la France a réaffirmé sa volonté de voir adopter dès que possible une résolution appelant à la fin de la répression dans ce pays.

Déclaration d’Alain Juppé : Adoption d’une déclaration du Conseil de sécurité de l’ONU (3 août 2011)

Déclaration du ministère des Affaires étrangères et européennes : Nouvelles sanctions européennes contre des responsables du régime syrien (2 août 2011)

Déclaration d’Alain Juppé : Aggravation de la répression à Hama (31 juillet 2011)

Intervention du Représentant permanent de la France auprès des Nations unies (26 juillet 2011)

Dernière modification : 26/09/2013

Haut de page