Le Palais Buquoy, siège de l’ambassade de France depuis 1919 [cs]

JPEG

Nous sommes au cœur de la Bohême, à Prague, dans le quartier de Malá Strana.

Derrière les tilleuls de la Velkopřevorské náměstí (la place du Grand Prieur) se trouve le Palais Buquoy, actuelle Ambassade de France.

Historique du Palais Buquoy

Depuis le XVIIIe siècle, le quartier de Mala Strana abrite les palais de familles nobles et de courtisans, voisinant avec les demeures d’artistes et d’artisans. A l’emplacement de l’Ambassade étaient érigés une école puis un séminaire appartenant à la commende des Chevaliers de Saint-Jean (Chevaliers de l’ordre de Malte) et plusieurs maisons appartenant notamment à un fourreur et à un charpentier.

Le comte Jean Frédéric de Waldstein, archevêque de Prague, et son frère Charles Ferdinand font construire un premier palais en 1667. La fille de ce dernier, la comtesse Marie Josèphe de Thun, l’agrandit en réunissant plusieurs propriétés dès 1719 et y effectue d’importants travaux. En 1732, le Palais est vendu à la princesse Marie Anne de Furstenberg, née Waldstein, qui le vend à son tour en 1735, à la comtesse Anne Marie Hrzan de Harras. C’est cette dernière qui, jusqu’à 1738, entreprend de grandes modifications et donne au palais son aspect actuel.
C’est en 1748 que la famille Buquoy, d’origine wallonne et artésienne, devient propriétaire du palais. Charles Bonaventure de Longueval, comte de Buquoy (1571-1621), fut le commandant en chef des troupes impériales durant la bataille de la Montagne Blanche en 1620 (début de la Guerre de Trente Ans).
La façade principale du Palais a conservé son aspect typique du baroque praguois tardif, les salons intérieurs ont été réaménagés vers 1860 dans le style du second rococo.

En 1919, le neveu du dernier descendant direct du comte Charles Bonaventure de Buquoy, Charles Georges, décide d’habiter le “Petit Buquoy” (aujourd’hui patrimoine tchèque) et de louer le Palais à la France qui en fait son ambassade. En 1930, le gouvernement français achète le Palais.

JPEG

JPEG

Dernière modification : 25/05/2016

Haut de page