Le festival Django Reinhardt [cs]

Le festival Django Reinhardt, un hommage rendu au maître et au jazz manouche

Du 27 juin au premier juillet 2012 se tiendra la 33e édition du festival Django Reinhardt sur l’île du Berceau à Samois-sur-Seine. Référence du jazz manouche, l’événement rassemble chaque année des musiciens venus du monde entier rendre hommage au guitariste et compositeur Django Reinhardt, créateur du genre, mort en 1953 dans ce petit village de Seine-et-Marne sur les rives du fleuve.

Le charme du festival ressort de bien des tenants. C’est d’abord ce lieu : petite île sur la Seine face aux maisons bourgeoises du XIXe siècle qui longent le fleuve, l’île du Berceau s’organise pour l’occasion sur le plan simple d’une unique scène centrale autour de laquelle gravitent les petites boutiques des luthiers. Les festivaliers curieux ou passionnés déambulent sous les arbres d’un stand à l’autre, entre les concerts et les improvisations des visiteurs les plus musiciens que l’on croise souvent rassemblés autour d’un verre.
Le festival Django Reinhardt, s’il est l’un des rares sanctuaires établit du jazz manouche, rassemble des musiciens venus d’horizons variés. Les différentes branches de la musique tzigane et jazzmen américains se rencontrent le temps de quelques jours pour célébrer la rencontre des genres et leurs origines communes. Le guitariste de flamenco Paco de Lucia, Goran Bregovic, le trompettiste américain Chet Baker ou les français de Caravane Palace, George Benson, et bien d’autres ont participé à l’histoire rocambolesque du « plus petit des grands festivals ». Né de l’initiative d’une bande d’amis réunie autour du maire du village, le festival s’est longtemps organisé dans une ambiance d’amateurisme débonnaire avant de se professionnaliser pour devenir l’événement qu’il est aujourd’hui.
La proximité entre les musiciens et le public imposée par l’enceinte naturelle de l’île préserve cependant l’atmosphère du lieu. Les guitaristes virtuoses de jazz manouche, professionnels et amateurs, côtoient les cuivres des fanfares balkaniques dans une ambiance de fête et de rencontre. Il faut attendre quelques jours après la fin du festival pour que le silence revienne dans la région, le temps pour les guitares de quitter les terrasses des cafés, les berges et les campings où les rencontres fortuites donnaient lieux à autant de concerts improvisés.

Cette année, le festival Django Reinhardt accueillera entre autres le trio Rosenberg, habitué du lieu, Biréli Lagrène et le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf. L’île du Berceau retrouvera la singulière chaleur qui l’habite depuis 30 ans aux premiers jours de l’été. Situé à environ 70 kilomètres de Paris, il peut être un détour de choix pour les visiteurs de la capitale, et l’assurance de vivre un moment musical unique dans une région au patrimoine riche, à quelques minutes du château de Fontainebleau.

Le site internet pour en savoir plus sur le festival et sa programmation.

JPEG

Dernière modification : 23/09/2013

Haut de page