Remise de l’Ordre national du Mérite à Marie-Josée Puddu [cs]

Le 27 juin 2012, au cours d’une cérémonie au Palais Buquoy à Prague, l’ambassadeur de France M. Pierre Lévy a remis l’Ordre national du Mérite à Mme Marie-Josée Puddu, pour son engagement au service de la communauté française à l’étranger.

Discours de M. l’Ambassadeur

Chère Marie-Josée Puddu,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Je suis très heureux de vous accueillir au Palais Buquoy, avec votre famille et vos amis. Nous sommes en effet réunis en cette fin de journée pour vous honorer dans l’Ordre national du Mérite. La France entend ainsi reconnaitre vos mérites distingués au service des communautés françaises à l’étranger.

La communauté française à l’étranger : une belle formule que nous, expatriés, quelle que soit les raisons qui nous conduisent hors de France, connaissons bien pour l’avoir vécue. Une formule qui peut sembler parfois creuse. Nos compatriotes ne sont-ils pas réputés pour leur individualisme ? Chacun a en tête, j’imagine, des expériences vécues illustrant le meilleur comme le pire de ce sens de la communauté, parfois dans des situations extrêmes.
Un certain nombre d’éléments donnent corps à cette notion, à mes yeux si importante : des institutions comme une ambassade et un consulat, un lycée français, des cercles de proximité dans lesquels nous pouvons nous retrouver autour d’affinités communes (professionnelles, confessionnelles, sportives, ou autres...). Mais cette expression de communauté française serait, à l’évidence, vide sans des individualités pour l’incarner.
C’est là où j’en viens à vous, chère Marie-Josée.

Depuis votre arrivée en décembre 2006 à Prague, comme j’ai pu le constater dès ma prise de fonction fin 2009, vous êtes une personnalité clé de notre communauté.

Présidente de l’Association Prague Accueil depuis 2008, vous avez participé avec assiduité et engagement à toutes les commissions mises en place par cette ambassade pour améliorer les conditions de vie ou venir en aide à nos compatriotes résidents en République tchèque, qu’il s’agisse de la commission locale des bourses, du comité consulaire pour la protection et l’action sociale, du comité consulaire pour l’emploi et la formation professionnelle ou du comité de sécurité.

Vous vous êtes consacrée avec beaucoup d’énergie et d’enthousiasme à ces différentes activités qui constituent un aspect important du travail de cette ambassade et un lien utile avec les familles françaises établies dans ce pays.

Vous vous faites l’écho aussi de manière efficace des messages de la section consulaire : vous participez à la promotion de l’inscription consulaire ou de l’exercice du droit de vote. Ainsi, vous avez contribué par votre réseau à la bonne participation remarquée au bureau de vote de cette ambassade lors des différents scrutins de cette année.

Mais c’est surtout à la tête de Prague Accueil que vous êtes aujourd’hui connue et appréciée de nos compatriotes. Qui ne connaît pas Prague Accueil, l’accueil francophone de Prague ? Qui ne connaît pas le « Livret d’accueil », rédigé et publié par Prague Accueil, les cafés, les visites, les rencontres ? Ou encore les ateliers de théâtre ou de cuisine, autant d’occasions de rencontres entre les francophones de Prague. La visite du site de la bataille d’Austerlitz en novembre dernier a également été une bonne occasion de rencontre et de partage.

Je lis toujours avec beaucoup d’intérêt votre lettre qui mélange des sujets très pratiques, d’autres politiques et historiques permettant de mieux connaitre notre beau pays de résidence, d’autres enfin à la frontière entre la gastronomie et la culture (la fée verte, le pavot). Je n’oublie pas aussi bien sûr un autre temps fort de la vie de notre communauté, la galette des Rois au début de l’année. Au passage, je m’étonne – terme fort dans le langage diplomatique- que l’ambassadeur n’ait jamais eu la fève. J’y vois une faille dans votre sens de l’organisation, si connu.

Toujours dynamique, volontaire, infatigable, vous soutenez inlassablement ces multiples activités.

Crée en 2005, Prague Accueil compte aujourd’hui environ 200 adhérents parmi lesquels on compte autant de familles françaises que tchèques francophones ou venues de pays tiers. Plus qu’un simple espace d’échanges et de rencontres, elle est devenue avec le fil du temps un véritable vecteur d’intégration pour nos expatriés dans la société tchèque.

Votre investissement et votre enthousiasme dans la gestion et le bon fonctionnement de Prague Accueil, tout comme l’attention particulière que vous accordez à chaque nouvel arrivant ou nouvelle famille, ainsi que le temps que vous consacrez à la communauté française de Prague, sont remarquables. Nos compatriotes vous en sont pleinement reconnaissants.

Ce sens remarquable de la solidarité s’inscrit dans une longue histoire personnelle. Il est la suite naturelle, en tout cas pour vous, de votre vie loin de la métropole ou à l’étranger. Que ce soit aux Antilles, à Dubaï ou au Caire, vous avez à chaque fois donné de vous même au service de l’Autre. Pour ne prendre qu’un seul exemple, éminent, je rappelle que vous vous engagée aux côtés des chiffonniers du Caire de Sœur Emmanuelle.

Permettez moi enfin de rendre hommage à votre époux Philippe Puddu qui vous soutien dans vos multiples engagements à l’étranger et admire, -je le sais-, votre conscience humanitaire si pleine d’énergie.
Chers amis, vous avez compris que la cérémonie d’aujourd’hui n’est pas qu’un devoir pour moi. C’est aussi un plaisir personnel que de nous voir ce soir réunis en ce cercle si chaleureux.

Marie-Josée Puddu, au nom du Président de la République, et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous faisons chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Pierre Lévy

Dernière modification : 15/08/2016

Haut de page