Remise des insignes de la Légion d’honneur à Mme Hana Machková, rectrice de l’Université d´Economie de Prague (VSE) (7 avril 2016) [cs]

Chère Hana Machková,

Je sais que vous êtes parfaitement francophone, mais par courtoisie pour vos invités tchèques et français qui ne sont pas comme vous bilingues, permettez-moi de prononcer mon discours dans les deux langues.

Mesdames et Messieurs,

Je suis très heureux de vous accueillir si nombreux ce soir au Palais Buquoy à l’occasion de cette cérémonie organisée en l’honneur de Hana Machkova.

Chère Hana, c’est pour moi un grand honneur et une immense joie personnelle de vous exprimer, au nom de la République Française, en présence de votre famille, de vos amis et de vos collègues, notre profonde estime et notre grande reconnaissance.

Mesdames et Messieurs, la Légion d’Honneur est la plus haute distinction de la République Française. Elle honore les parcours d’exception, les mérites éminents et la qualité d’une relation particulière avec notre pays.

Aujourd’hui c’est une figure emblématique de la relation universitaire franco-tchèque, Hana Machkova, une partenaire et une amie de la France, qui sera distinguée et cette distinction constitue une juste reconnaissance de sa contribution majeure aux liens qui unissent nos deux pays.

Chère Hana, permettez-moi, comme le veut la tradition, de retracer quelques-unes des étapes de votre carrière et de mettre en lumière les nombreux liens scientifiques et universitaires que vous avez construits durant un quart de siècle avec la France.

Tout votre parcours est intimement lié à la transmission du savoir, à la recherche scientifique et à l’internationalisation de votre alma mater, l’Université d’Economie de Prague (VŠE), dont vous êtes devenue depuis peu la rectrice, seule rectrice femme du pays.

Vous avez commencé à enseigner à la faculté des relations internationales en 1981, juste après avoir obtenu votre diplôme de Master en Commerce International. En parallèle de vos activités d’enseignement, votre thèse de doctorat vous a amené à tisser les premiers liens effectifs et affectifs avec notre pays. En effet, c’est grâce à une bourse du Gouvernement Français que vous avez pu effectuer un séjour de recherche à l’Université de Strasbourg.

Après la soutenance de votre thèse, juste après la révolution de velours, vous avez fondé l’Institut Franco-Tchèque de Gestion (IFTG). Cet institut, que vous dirigez depuis sa création, reste à ce jour la formation universitaire francophone la plus prestigieuse du pays. A titre personnel, j’ai conservé le souvenir des premiers pas de l’IFTG car j’étais alors jeune diplomate en poste à l’ambassade de France. C’est alors que j’ai eu l’occasion de vous connaître. Cela me paraît être hier ; c’était il y a un quart de siècle !

Vous avez noué, dans ce cadre, de nombreux partenariats universitaires avec la France et vous êtes parvenue, grâce à votre inlassable détermination et à « la force tranquille » qui vous caractérise, à imposer la première formation double diplômante dans le paysage universitaire tchèque.

L’IFTG compte aujourd’hui plus de 600 alumni et nous aurons le plaisir de remettre à nouveau ensemble en septembre prochain les diplômes aux lauréats de la 25ème promotion. Je ne peux m’empêcher de rappeler que l’IFTG est actuellement dirigé par votre fils Martin ; ce qui prouve que la coopération universitaire et la relation avec la France sont, pour vous, une vraie tradition familiale.

Entre 2006 et 2014, en tant que vice-rectrice en charge des relations internationales, grâce essentiellement à votre action et à votre volonté de coopérer avec les institutions françaises, vous avez développé pour toutes les facultés de la VŠE des relations privilégiées avec les universités et les Grandes Ecoles françaises les plus prestigieuses. 60 accords de mobilité ont dès lors été signés permettant aujourd’hui à près de 150 de nos compatriotes d’effectuer un séjour d’études dans votre université.

En tant que Professeur des Universités, vos liens avec notre pays sont denses et témoignent d’une forte reconnaissance de vos compétences. En effet, depuis les années 90 jusqu’à nos jours, vous avez séjourné en tant que professeur invité dans plusieurs universités françaises de renom : Strasbourg, Nice, Lyon 3 et Paris I Panthéon Sorbonne. Vous accueillez également de nombreux professeurs français avec lesquels vous avez tissés des liens personnels forts.

Vos travaux de recherche vous ont conduit à la publication de 19 livres, 8 manuels d’économie et de marketing et pas moins de 90 articles scientifiques, certains sont même rédigés en français, une langue que vous défendez inlassablement avec enthousiasme.

Chère Hana, avant de procéder à la remise des insignes, je tiens à vous dire combien j’admire personnellement votre détermination, votre recherche de l’excellence, votre intelligence et votre chaleur, et je souhaite vous assurer de toute mon amitié.

Madame le Professeur Hana MACHKOVA, au nom du Président de la République, et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous faisons chevalier de la Légion d’Honneur.

Dernière modification : 08/04/2016

Haut de page