Résultats du premier Colloque Franco-tchèque sur les énergies renouvelables [cs]

Le premier colloque franco-tchèque sur les énergies renouvelables qui s’est tenu à Prague le 16 février a réuni plus d’une centaine de représentants de sociétés tchèques (investisseurs, électriciens, consultants, équipementiers,…) et une délégation d’une quinzaine d’entreprises françaises couvrant différentes filières (énergie solaire, biomasse et chauffage à bois notamment).

L’engagement de la République tchèque et de la France pour renforcer la part des énergies renouvelables dans la production électrique ont amené les deux pays à développer des programmes de soutien dont peuvent bénéficier les investisseurs. La France prévoit 23% d’énergies renouvelables dans sa consommation finale d’énergie à l’horizon 2020 (elle est actuellement de l’ordre de 14%) et la République tchèque entend atteindre 14%. Dans ce contexte les investissements en République tchèque vont se poursuivre notamment dans le domaine du solaire au cours des deux ou trois prochaines années et se développer très fortement dans la biomasse. Les représentants de CEZ et de Dalkia ont présenté les axes stratégiques de leurs futurs investissements dans ces domaines.

Les offres des sociétés de financement se sont étoffées pour accompagner l’évolution des projets. La KB propose ainsi un modèle commercial spécifique dénommé « Fotofinance » destiné à soutenir les projets dans le domaine du photovoltaïque.

De même, le recours aux hautes technologies permet de réduire les coûts d’investissement et d’améliorer le rendement des sites de production. Le groupe Schneider Electric offre les solutions complexes d’équipements électriques permettant aux usines photovoltaïques de gagner en efficacité.

Pour répondre aux évolutions et aux exigences des marchés, les investisseurs recherchent de nouvelles expertises et savoirs-faire. Les collaborations entre entreprises, les échanges d’expérience, les coopérations industrielles sont donc devenus essentiels pour proposer des offres plus compétitives et répondant au plus près aux besoins des investisseurs. Des rendez-vous individuels ont permis aux entreprises tchèques de rencontrer les sociétés françaises et d’envisager des opportunités de partenariat. La délégation française comprenait des responsables de grands groupes ou de leurs filiales spécialisées dans les énergies renouvelables comme Gdf Suez, Total, Bouygues,… et de nombreuses PME ayant un savoir-faire reconnu.

L’énergie produite a partir du bois connait également un fort intérêt et des appareils adaptés sont dorénavant mis à la disposition des ménages. Une table-ronde sur ce thème a mis en avant l’essor de cette filière favorisée par le programme « Epargne verte » lance par le gouvernement tchèque et par l’arrivée sur le marché d’appareils de plus en plus performants.

JPEG - 63.2 ko
© Ubifrance

Ce colloque était organisé par la Mission économique Ubifrance en République tchèque en partenariat avec le Syndicat français des énergies renouvelables, le ministère tchèque de l’industrie, le ministère tchèque de l’environnement et l’Agence tchèque des énergies renouvelables.

La Mission Economique Ubifrance est le service commercial de l’ambassade de France en République tchèque. Sa mission est de favoriser le renforcement des relations commerciales franco-tchèques en accompagnant les entreprises françaises et en créant de nouvelles occasions d’échanges avec des sociétés tchèques. 

Contact :

JPEG - 2.6 ko
www.ubifrance.fr

M. Daniel Gallissaires,
Directeur Mission Economique Ubifrance, République Tchèque
Cell : 731502605
daniel.gallissaires@ubifrance.fr 

Dernière modification : 24/09/2013

Haut de page