Signature de l’accord "Nouveau Start" - position française [cs]

Déclaration du Ministre des Affaires étrangères et euopéennes, Bernard Kouchner

(Paris, 8 avril 2010)

La France salue chaleureusement la signature ce jour à Prague, par les présidents Obama et Medvedev, d’un nouvel accord bilatéral de réduction de leurs armes stratégiques offensives.

Ce succès envoie un signal positif dans la perspective de la Conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) qui s’ouvre le 3 mai prochain.

La France, qui encourage avec ses partenaires européens la poursuite du processus bilatéral américano-russe de réduction des arsenaux nucléaires, s’en félicite. Il s’agit d’un élément important du plan d’action européen en matière de désarmement adopté par les 27 chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne sous Présidence française. La réduction des arsenaux nucléaires russe et américain est en effet une priorité en matière de désarmement, puisque ces deux pays détiennent encore près de 95 % du stock mondial d’armes nucléaires.

Ce nouveau traité témoigne de la volonté des présidents américain et russe d’œuvrer avec détermination en faveur du désarmement nucléaire. La France, qui a - depuis de nombreuses années - pris des mesures concrètes, irréversibles et sans équivalent en matière de désarmement, soutient pleinement les Etats-Unis et la Russie dans cet effort. Elle se réjouit que d’autres puissances nucléaires s’engagent sur la voie qu’elle a, ainsi que le Royaume-Uni, tracée depuis plus d’une décennie déjà, fondée sur une posture de stricte suffisance des arsenaux nucléaires./.

Dernière modification : 01/10/2013

Haut de page