Visiter la France pour... [cs]

Avec 80 millions de touristes par an, la France est le pays le plus visité au monde. Un bref panorama des raisons de venir découvrir la France.

Il serait hasardeux de tenter de résumer ce qui fait l’attractivité du pays tant ses facettes sont multiples. De fait, la diversité française est une réalité qui connaît bien des manifestations. Elle réside dans la culture propre à chaque région, dans son patrimoine, dans son histoire, dans sa géographie, qui constituent ensemble autant de raisons de venir la découvrir. Devant cette évidente impossible exhaustivité, nous proposons ici un bref panorama de cette hétérogénéité qui fait la France.

…une géographie diversifiée
Malgré sa taille moyenne, la diversité des paysages et reliefs qui la compose répond à toutes les formes de sensibilité. Avec 4000 kilomètres de côte et les quatre mers qui la bordent du nord au sud, sans oublier les îles et territoires d’outre-mer qui lui procurent une façade sur les trois océans du monde, la France décline une palette de paysages marins unique.
Les côtes sauvages du nord et leurs falaises déchirées contrastent avec les troquets ensoleillés des ports méditerranéens. Et tandis que les villes bretonnes se jalousent encore pour la plus belle citadelle, le pays basque reçoit les surfeurs du monde entier venus profiter des vagues de l’Atlantique.
Il suffit parfois de ne s’enfoncer que de quelques kilomètres dans les terres pour atteindre les chaines de montagnes et massifs qui dominent les grandes plaines. Le vieux Massif central offre des paysages doux et désertiques de volcans éteints quand les Alpes et les Pyrénées accueillent chaque année des millions de skieurs sur leurs flancs abrupts.
En été, les randonneurs peuvent parcourir les chemins de crête, découvrir les lacs que la neige dissimulait, ou contempler la mer bleue azur depuis les sommets de 2 500 mètres dans l’arrière pays niçois. Le Jura, loin des grandes stations touristiques, sert de terrain rêvé aux skieurs de fond et marcheurs qui voyagent d’un refuge à l’autre, traversant tour à tour sapinières humides et grandes étendues rases. Les étangs de la Champagne humide succèdent aux forêts des Vosges au nord-est, lorsque les Hautes-Pyrénées du sud s’adoucissent progressivement pour se terminer sur les pentes ensoleillées de Gironde et ses vignobles légendaires.

… un patrimoine ubiquiste
L’un des rares points communs qui l’on puisse trouver à toutes ces régions réside dans l’omniprésence du legs de l’Histoire.
Les pouvoirs royal et civil ont de tous temps jalonné la France de traces bâties : théâtres et arènes antiques, palais de Versailles et Fontainebleau ou châteaux de la Loire, mais aussi hôtels de ville ou beffrois, demeures privées ou ouvrages d’art constituent autant de témoins des puissances d’alors.
Autre grand bâtisseur, la chrétienté a doté la France un patrimoine considérable, où la magnificence des cathédrales rehausse la sobriété des chapelles qui parsèment le pays. Parfois cachés dans les montagnes comme l’abbaye de Notre-Dame des Neiges dans les Cévennes, il arrive que leur structure imposante domine de toute sa hauteur un paysage égal : c’est le mont Saint-Michel qui surplombe sa baie, ou la cathédrale de Chartres dont on peut apercevoir les flèches à trente kilomètres depuis les bocages d’Eure-et-Loir, au cœur de la France.
Les guerres enfin suscitèrent au fil des siècles l’édification d’ouvrages admirables. Au nord-ouest du pays, dans des Bretagne et Normandie longtemps disputées par l’Angleterre, les villes fortifiées dressent leurs citadelles devant les eaux par où arrivaient les flottes ennemies tandis que, dans les terres, les châteaux forts patientaient. A l’est, les « sentinelles des Alpes », une trentaine de forts du XVIe siècle veillent sur les points névralgiques du massif. Au XVIIe siècle, Vauban fortifiait les villes frontalières, dont douze sont aujourd’hui classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Besançon sur les méandres du Doubs et Mont-Dauphin dans les Hautes-Alpes illustrent le génie de l’architecte militaire.

… une culture protéiforme
La diversité française ressort également de la forte identité de ses régions. Artisanat, architecture, gastronomie sont les spécificités qui font le caractère des localités. En Savoie, on peut découvrir la coutellerie du célèbre Opinel, goûter la fondue et le reblochon du pays ou partir contempler les clocher à bulbe du Val d’Arly ; au Pays basque, sa pelote, ses spécialités de la mer , sa charcuterie et une véritable tradition de la fête ; l’Alsace offre de son côté parmi les plus belles illustrations de maisons à colombage, mais aussi les plaisirs d’une gastronomie qui donne aux viandes des saveurs insoupçonnées et une culture complexe née d’un histoire partagée entre la France et l’Allemagne ; à l’ouest, les villages bas des côtes bretonnes et leurs maisons de pierres aux volets bleus vivent au rythme de la mer.
Peu de choses en commun entre ces lieux qui composent ensemble la mosaïque du territoire français si ce n’est la langue peut être, encore que celle-ci se torde facilement aux inflexions des accents. Entre les fromageries perdues du fond des vallées pyrénéennes et les braderies folkloriques du nord de la France, la route voit bien des paysages. Un voyage en France, c’est une traversée des altitudes, des traditions et de l’Histoire condensé dans l’espace de ses régions.

Découvrir la France en images

Dernière modification : 06/08/2014

Haut de page